5€ de descuento en tu primera compra !Apúntate ahora!

5 effective tips and supplements to prevent Alzheimer's and Parkinson's disease

5 conseils et compléments efficaces pour prévenir les maladies d’Alzheimer et de Parkinson

16 minutos 6007 views

Selon vous, dans quelle mesure est-il important de prendre soin de son cerveau pour prévenir les maladies d’Alzheimer et de Parkinson?

Toutes deux sont des maladies neurodégénératives qui entraînent une détérioration neurologique progressive. Il faut des années avant qu’elles ne soient diagnostiquées.

Cela signifie qu’un traitement précoce est impossible, ce qui entraîne des dommages excessifs lorsqu’elles sont découvertes. À partir de ce moment, la seule chose possible est de mettre en œuvre des mesures palliatives pour tenter de ralentir la progression.

Il est donc essentiel de soigner notre santé nerveuse et de prévenir le développement de ces pathologies. Comment y parvenir? Avec un mode de vie sain et des compléments qui nous aident à combattre les facteurs de risque. 

Nueva llamada a la acción

Aujourd’hui nous vous en parlons…

Quels sont les facteurs de risque de la maladie d’ Alzheimer?

La maladie d’Alzheimer entraîne un rétrécissement progressif du cerveau et la mort des neurones. C’est la cause la plus fréquente de démence, et son symptôme le plus distinctif est la perte de mémoire. Selon la Société Espagnole de Neurologie, 40 000 nouveaux malades sont enregistrés chaque année en Espagne.

L’origine exacte de la maladie n’est pas connue, bien que de multiples facteurs de risque aient été identifiés.

L’âge est l’un des principaux facteurs. On estime que 3 à 4 % de la population âgée de 75 à 79 ans souffre de la maladie d’Alzheimer, ce chiffre passant à 34 % chez les plus de 85 ans.

Les gènes jouent un rôle, mais pas beaucoup. Moins de 1% des cas sont dus à une prédisposition génétique.

Le mode de vie, lui, joue un rôle important. Un mode de vie sédentaire, l’obésité, une mauvaise alimentation, le tabagisme et l’alcool sont associés à une plus grande probabilité de souffrir de la maladie.

Le manque de stimulation mentale et l’isolement social semblent également favoriser sa progression.

Il existe également de nombreux autres facteurs associés, tels que les problèmes cardiovasculaires et métaboliques (hypertension, hypercholestérolémie et diabète mal contrôlé), certains états cliniques (mauvais sommeil, dépression, troubles cognitifs légers, etc…) et la pollution atmosphérique due à la fumée.

Le sexe n’est pas un facteur déterminant.

Quels sont les facteurs de risque de la maladie de Parkinson?

La maladie de Parkinson est un trouble neurologique qui affecte les mouvements. Elle est principalement caractérisée par des tremblements. Cependant, il existe d’autres symptômes communs tels que la rigidité. Quelques 10 000 cas sont diagnostiqués chaque année en Espagne, ce qui en fait la deuxième maladie neurodégénérative la plus fréquente après la maladie d’Alzheimer.

Parmi les facteurs de risque, l’âge se distingue également. À partir de 65 ans, la probabilité augmente considérablement, bien que ce phénomène ne soit pas exclusif aux personnes âgées. Quinze pour cent des patients ont moins de 50 ans.

Dans ce cas, le sexe a une influence, car les hommes sont plus susceptibles de souffrir de la maladie de Parkinson.

 

La génétique, comme dans la maladie d’Alzheimer, est peu impliquée.

L’aluminium et autres métaux: les pires ennemis du cerveau

Nous sommes exposés quotidiennement (plus que nous ne le pensons) à des métaux neurotoxiques qui ont sans aucun doute un impact considérable sur la santé nerveuse.

Une étude a conclu que l’accumulation d’aluminium, de cadmium et de plomb dans le cerveau, ainsi que l’altération des niveaux de fer, de cuivre, de zinc et de manganèse, favorisent la maladie d’Alzheimer.

En outre, il a été démontré qu’il peut exister une toxicité synergique entre eux. En d’autres termes, s’ils sont présents ensemble, les dommages causés par chacun sont plus importants que s’ils étaient présents séparément.

 

Les effets de l’aluminium sont particulièrement remarquables. Il existe une certaine controverse, mais son activité neurotoxique a déjà été observée dans plusieurs études.

  • Il produit un stress oxydatif cellulaire élevé, qui est étroitement lié à la progression des maladies neurodégénératives.
  • Il favorise la formation de plaques amyloïdes et d’enchevêtrements neurofibrillaires. Il s’agit de deux dépôts anormaux de protéines impliqués dans le développement de la maladie d’Alzheimer.

Quel est le résultat de tout cela? Une dégénérescence et une mort progressives des neurones.

En fait, une étude a révélé une augmentation significative de la mortalité due à la maladie d’Alzheimer chez les mineurs exposés à un environnement chargé en aluminium.

5 conseils pour prévenir la maladie d’Alzheimer et Parkinson

Ces pathologies sont liées à l’âge et à la génétique, certes, mais elles ne font pas partie du vieillissement normal.

Il existe d’autres facteurs, associés à des habitudes de vie saines, sur lesquels vous pouvez agir pour réduire le risque d’en souffrir.

  • Faites régulièrement de l’exercice physique.
  • Adoptez une alimentation saine à base de produits frais et évitez les excès d’aliments ultra-transformés riches en graisses saturées (saucisses, huiles végétales, glaces, etc.).
  • Dormez suffisamment et essayez d’avoir un sommeil de qualité.
  • Arrêtez de fumer et limitez votre consommation d’alcool.
  • En ce qui concerne la maladie d’Alzheimer, participez à des événements sociaux et faites des activités qui demandent un effort intellectuel. Lire, jouer d’un instrument, jouer à des jeux de société…. Tout cela contribue à préserver les capacités intellectuelles et à ralentir l’usure des neurones.

Les compléments les plus efficaces pour prévenir les maladies d’Alzheimer et de Parkinson

Si un mode de vie sain est essentiel, il est parfois insuffisant pour prévenir ces maladies.

D’où l’importance de prendre des compléments pour prévenir les maladies d’Alzheimer et de Parkinson. En particulier ceux qui empêchent l’accumulation de métaux dans le cerveau.

  • C’est un antagoniste naturel de l’aluminium. Il réduit sa concentration dans l’organisme en augmentant son excrétion urinaire et en réduisant son absorption intestinale.
  • Il a un pouvoir dépuratif. Il favorise l’élimination de divers métaux lourds tels que le mercure et le cadmium.
  • Il possède une action antioxydante et anti-inflammatoire. Les pathologies neurodégénératives sont généralement associées à un stress oxydatif élevé et à une inflammation. Le silicium lutte contre cela.
  • Il empêche la mort cellulaire, ralentissant ainsi la progression de la détérioration neurologique.

Il existe 2 formules très spécifiques avec lesquelles vous pouvez profiter des bienfaits du silicium organique : Silicium G7 Siliplant Biodinamizado et G7 Neuro Health.

  • Ils augmentent l’agilité mentale.
  • Favorise la concentration et la mémoire.
  • Combattre les effets néfastes de l’aluminium et d’autres métaux neurotoxiques.

Pour prévenir les maladies d’Alzheimer et de Parkinson, il n’y a pas d’autre moyen. Vous devez prendre soin de vous. Suivez les conseils ci-dessus, complétez votre régime alimentaire et vous vous en féliciterez dans quelques années – ne tardez pas à le faire!

New Call-to-action
New Call-to-action

​ ​