5€ de descuento en tu primera compra !Apúntate ahora!

How to remove aluminium from the body: 4+1 tips to kick it out of your body

Éliminer l’aluminium du corps, comment le faire ?

14 minutos 11412 views

D’abord, nous vous proposons un petit jeu. Si vous répondez correctement à ces 2 questions, nous vous donnerons une recette spectaculaire de smoothie anti-âge à la fin de l’article. Voici la première : pensez-vous que l’accumulation de métaux dans le corps est une bonne chose ? Et la seconde, un peu plus précise : pensez-vous qu’il est essentiel de savoir comment éliminer l’aluminium du corps ?

3, 2, 1… temps !

 Aujourd’hui, nous vous en parlons…

Quelles sont les conséquences d’un excès d’aluminium dans l’organisme ?

Comment l’aluminium peut-il être éliminé du corps ? 3 conseils de base

Le silicium organique : l’alternative la plus avancée

Quelles sont les répercussions d’un excès d’aluminium dans l’organisme ?

Cela peut paraître brutal, mais l’aluminium est comme un parasite pour l’homme.

Dans quel sens ?

En effet, il n’y a pas de bénéfice biologique connu malgré le fait qu’il soit présent dans divers tissus.

Cependant, un certain nombre d’effets systémiques nocifs ont été observés dans différentes études lorsqu’il atteint des concentrations élevées :

  • L’excès d’aluminium entraîne un stress oxydatif cellulaire, qui entraîne différentes répercussions selon l’endroit où il est stocké. Plus précisément, dans le cerveau, il agit comme un neurotoxique, étant lié au développement des maladies d’Alzheimer et de Parkinson, de l’autisme, de la détérioration cognitive (perte de mémoire, démence…) et d’autres processus neurodégénératifs.
  • Aussi, il provoque des lésions pulmonaires (fibrose, granulomatose, etc.) et cardiovasculaires (thrombose, hypertension, etc.).
  • De plus, il contribue à l’inflammation de l’intestin, aggravant des pathologies telles que la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse.
  • Il réduit l’absorption intestinale du fer, du phosphore, du calcium, du zinc et du cuivre.
  • En plus, il modifie le métabolisme des sucres, des graisses et des protéines.
  • C’est possible qu’il augmente le risque de maladies osseuses telles que l’ostéomalacie.
  •  Il cause non seulement des dommages, mais aussi des inflammations et des dysfonctionnements musculaires.
  • Il inhibe la formation du cartilage des articulations.

La liste ne s’arrête pas là…

Cet excès d’aluminium est également associé à des troubles endocriniens (thyroïde, insuline…) et hématologiques (anémie), à l’immunosuppression, à l’allergie de contact, au cancer du sein, à l’infertilité et à la tératogenèse.

Mais, est-ce vraiment dangereux ?

N’oubliez pas que cet élément est l’un des plus abondants dans la nature et l’un des plus utilisés industriellement.

Les sources par lesquelles il nous parvient sont donc nombreuses : pollution, emballages, ustensiles de cuisine, aliments, eau contaminée, certains médicaments (antiacides), vaccins, certains produits cosmétiques (déodorants), etc.

La bonne nouvelle est que, bien que nous en soyons « entourés », la quantité absorbée par notre corps est très faible et une grande partie est excrétée dans l’urine.

Toutefois, une surexposition peut entraîner un dépôt excessif dans les poumons, les os, le foie, les reins, le système nerveux, la peau et les tissus adipeux.

Et si l’on souffre d’une maladie rénale, le risque d’intoxication augmente considérablement.

Alors oui. 

Pour répondre à la question initiale : il est essentiel de savoir comment éliminer l’aluminium de l’organisme.

Comment l’aluminium peut-il être éliminé du corps ? 3 conseils basiques

1. Prévention et bon sens

La première chose à faire est d‘éviter son accumulation en bloquant les voies d’entrée possibles dans l’organisme :

  • Limitez la consommation d’aliments transformés.
  • Ne conservez pas les boissons acides (jus de fruits, par exemple) ou salées dans des ustensiles en aluminium non revêtus. Cela minimisera leur libération dans le liquide.
  • Choisissez des cosmétiques et des produits d’hygiène naturels qui ne contiennent pas d’aluminium.
  • Demandez à votre médecin de vous prescrire des médicaments sans aluminium.
  • Utilisez une protection adéquate si vous y êtes exposé tous les jours.

2. Une alimentation saine

Il existe de nombreux fruits, légumes et autres aliments qui, grâce à leur teneur en certaines vitamines (C, E, B6, etc.) et minéraux (silicium, sélénium, etc.), aident le foie à se détoxifier et à excréter les toxines dans l’urine. 

Par exemple, le brocoli, le céleri, les oignons, les pommes, les noix du Brésil et le persil. N’ayez pas peur de varier votre prochaine liste de courses.

Il est également intéressant d’inclure des extraits de plantes riches en antioxydants comme le gingembre, le thé noir, les pépins de raisin ou la poudre d’herbe de blé. Ils sont de grands alliés contre le stress oxydatif causé par l’aluminium.

3. Thérapie par chélation

Lorsque cet élément est déjà déposé dans les organes et les tissus, il est très difficile de le métaboliser et de l’éliminer, même si le régime alimentaire est excellent.

Dans ces cas, des agents chélateurs sont utilisés. Il s’agit de substances qui « piègent » les métaux de manière non spécifique afin qu’ils puissent être facilement expulsés.

En thérapeutique, l’EDTA et la déféroxamine se distinguent, mais ils doivent être pris sous contrôle médical.

Il existe d’autres options non chimiques plus intéressantes comme l’acide malique, la coriandre, le curcuma et l’algue Chlorella pyrenoidosa. Ajoutez-les à vos repas !

L’alternative la plus avancée : le silicium organique pour éliminer l’aluminium

Le silicium organique est un antagoniste naturel de l’aluminium, réduisant son absorption intestinale et augmentant son élimination dans l’urine.

Il est très spécifique, contrairement aux chélateurs. Une étude a montré que la consommation d’eau riche en ce minéral augmentait l’excrétion urinaire de ce métal sans affecter d’autres métaux tels que le fer et le cuivre.

Elle a même été étudiée chez des personnes atteintes de sclérose en plaques progressive secondaire, dont le cerveau contient une très grande quantité d’aluminium. Il a également été constaté que l’eau enrichie en silicium pouvait être utile pour favoriser l’expulsion de la substance toxique par l’urine et réduire sa concentration dans l’organisme.

Ainsi, le silicium organique agit comme un neuroprotecteur, réduisant l’accumulation d’aluminium dans le système nerveux.

En général, il est considéré comme un puissant agent purificateur, car il soutient l’élimination de divers métaux lourds tels que le mercure et le cadmium.

Si vous voulez profiter de ces propriétés, il existe 2 formules disponibles :

  • G7 Neuro Health: Il augmente l’agilité mentale, favorise la concentration et la mémoire et combat le stress oxydatif.
  • G7 Siliplant: En plus de contribuer à l’épuration des toxines, il est très efficace pour le soin des articulations, de la peau, des cheveux et des ongles.

Acheter Neuro Healthacheter siliplant

Conseil supplémentaire : boire du smoothie aux fraises

Vous avez bien répondu aux deux questions posées au début de l’article, n’est-ce pas ?

Je suis sûr que vous l’avez fait, alors voici la recette d’un délicieux smoothie anti-âge qui va égayer vos petits-déjeuners et vos goûters.

Sortez votre mixeur et ajoutez les ingrédients suivants :

  • 10 fraises.
  • 1 bouchon doseur de Siliplant G7.
  • Lait d’amande.
  • 3 gouttes d’essence de vanille.
  • Glace et édulcorant à votre goût.

Mélangez bien et… c’est fini ! Une boisson rafraîchissante, nutritive et naturelle avec tous les bénéfices du silicium organique.

Maintenant que vous savez comment éliminer l’aluminium du corps, vous n’avez plus d’excuse pour le virer et prendre soin de vous comme vous le méritez. Contactez-nous si vous avez des questions !

​ ​