5€ de descuento en tu primera compra !Apúntate ahora!

douleurs-aux-chevilles-pendant-la-nuit

Douleurs aux chevilles pendant la nuit : 8 points clés pour les éviter

31 minutos 88 views

Le fait est que les douleurs articulaires augmentent la nuit. Des preuves scientifiques l’attestent. Mais pourquoi cela se produit-il ? Les douleurs nocturnes aux chevilles sont très fréquentes et plusieurs facteurs peuvent en expliquer la cause. 

La nuit, nous avons moins de distractions, les tâches disparaissent et le cerveau se concentre davantage sur la douleur. Les changements de température jouent également un rôle : la température du corps baisse et la perception de la douleur augmente. D’autre part, nos nerfs sont plus sensibles lorsque nous dormons car notre corps est détendu et notre respiration est plus lente, les vaisseaux sanguins se dilatent donc et la douleur est davantage perçue.

Il ne faut pas oublier le stress, qui est le principal facteur aggravant des grands problèmes de santé actuels. Un taux élevé de cortisol dans le sang contrôle le cycle du sommeil et influence négativement la perception de la douleur. Dans cet article, nous expliquons quel est le meilleur traitement et quelles sont les règles à suivre pour éviter les douleurs nocturnes aux chevilles.

New Call-to-action

Qu’est-ce que la douleur articulaire nocturne ?

Les douleurs articulaires peuvent être ressenties dans toutes les articulations du corps. Elles peuvent être le symptôme de nombreux problèmes de santé. L’arthrite est la cause la plus fréquente de douleur articulaire et il existe plus de 100 types d’arthrite. Le degré d’intensité des douleurs articulaires peut varier de léger à sévère. 

Les douleurs articulaires nocturnes sont des douleurs articulaires qui se manifestent surtout la nuit. Elle se manifeste le plus souvent au niveau des chevilles, des jambes ou du cou. Mais pourquoi cela se produit-il et que puis-je faire ? Voici quelques-unes des raisons qui expliquent les douleurs nocturnes :

  1. Accumulation de liquide : lorsque le corps est au repos, le liquide s’accumule à l’intérieur et autour des articulations, ce qui provoque un gonflement et une inflammation. Les muscles et les tissus entourant les articulations deviennent alors tendus et raides. Il en résulte des douleurs articulaires la nuit et au réveil.
  2. Cytokines : La nuit, certaines cellules libèrent des cytokines, de petites protéines qui contribuent à activer le système immunitaire. Certaines cytokines contribuent à déclencher le sommeil. Mais elles peuvent aussi provoquer une inflammation, ce qui peut accroître les douleurs articulaires.
  3. Position du corps : la position adoptée pendant le sommeil peut exercer une pression sur les articulations, ce qui aggrave les douleurs articulaires existantes. Par exemple : en cas de douleur à la hanche ou à l’épaule d’un côté du corps, il est conseillé d’éviter d’exercer une pression sur cette articulation en dormant de l’autre côté. Les douleurs au poignet sont aggravées si l’on dort les poignets pliés. Les douleurs au cou peuvent être aggravées si l’on dort sur le ventre et avec le cou tordu d’un côté pendant plusieurs heures d’affilée.
  4. Matelas et oreiller : le matelas et l’oreiller peuvent également faire partie du problème. Un matelas trop mou et sans soutien peut ne pas offrir un amortissement suffisant pour favoriser un bon alignement de la colonne vertébrale. Cela peut exercer une pression sur les articulations sensibles.

Si l’oreiller est trop haut, trop bas ou bosselé, il peut vous obliger à maintenir les articulations de votre cou et de vos épaules dans une position non naturelle pendant que vous dormez. Cela peut irriter vos nerfs et entraîner des douleurs articulaires.

Que se passe-t-il lorsque vous avez mal aux jambes la nuit ?

De nombreuses théories expliquent pourquoi les articulations peuvent être plus douloureuses la nuit. Les causes les plus courantes sont les suivantes

  1. L’activité quotidienne : pendant la journée, il est normal d’être en mouvement, de manipuler des objets, d’avoir une activité physique, de marcher, de monter des escaliers… Cette activité rend les articulations « chaudes », ce qui entraîne une douleur plus légère. Cependant, la nuit, nous avons tendance à être plus immobiles, ce qui provoque une douleur plus prononcée. 
  2. Le stress : Tout au long de la journée, il est possible de vivre des situations de préoccupation, de pression professionnelle, d’anxiété, de stress mal géré… Selon cette étude sur la neurobiologie du stress réalisée par un hôpital en France, cela provoque une augmentation du taux de cortisol dans le sang.
  3. L’alimentation : Certains composants des aliments que nous consommons quotidiennement ont la capacité de provoquer des inflammations dans notre organisme, ainsi que dans les articulations, et d’accumuler des toxines. Un régime alimentaire sain et personnalisé pour chaque cas spécifique est essentiel pour prendre soin de la santé de nos articulations et éloigner le corps d’un état inflammatoire. Au contraire, une alimentation inadaptée a un effet négatif sur l’apparition et l’aggravation des douleurs articulaires nocturnes. 
  4. La sédentarité : le manque de mobilité pendant la journée ou une sédentarité prolongée augmentent la probabilité de douleurs articulaires nocturnes.
  5. La fatigue surrénale : nos glandes surrénales sont liées à la stimulation du système nerveux qui nous cause douleur, fatigue, anxiété, insomnie, manque d’appétit… Ceci est lié au fait que la douleur peut s’intensifier pendant la nuit.

N’oubliez pas : Lorsque les articulations ne bougent pas suffisamment, des raideurs et des courbatures apparaissent. De simples exercices d’étirement le matin et le soir permettent de minimiser la douleur.

douleurs-aux-chevilles-pendant-la-nuit-1

Quelles sont les causes des douleurs aux chevilles ?

Il est possible de ressentir des douleurs au niveau des chevilles et des jambes uniquement la nuit, car le manque de mouvement peut rendre les articulations ou les muscles plus rigides. 

La douleur peut être musculaire, nerveuse, articulaire, etc., les douleurs articulaires étant les plus fréquentes au niveau des chevilles la nuit. Le taux de dioxyde de carbone dans le sang augmente la nuit car le corps est plus détendu et la respiration plus lente. Les vaisseaux se dilatent et les nerfs deviennent plus sensibles. Par conséquent, notre capacité à percevoir la douleur augmente.

Saviez-vous que les douleurs osseuses et articulaires nocturnes sont l’une des principales causes d’insomnie occasionnelle ?

Pourquoi ai-je mal aux chevilles quand je dors ?

  1. Facteurs liés au mode de vie :
  • Surpoids.
  • Chaussures inadaptées ou de mauvaise taille.
  • Surmenage au niveau des chevilles ou trop de temps passé debout.
  1. Maladies et autres problèmes de santé :
  • Arthrite et arthrose des chevilles : C’est l’une des causes les plus fréquentes. La gravité exerce une pression sur les articulations lorsque nous nous allongeons, ce qui peut irriter ou contribuer à aggraver l’inflammation. 
  • Neuropathie périphérique : il s’agit d’une lésion des nerfs. Elle provoque des douleurs, des picotements, voire des engourdissements, qui sont souvent plus intenses la nuit.
  • Maladie vasculaire périphérique : cette affection provoque un rétrécissement, voire une obstruction dans certains cas, des vaisseaux sanguins des jambes, ce qui réduit le flux sanguin dans les jambes et les pieds. Les personnes souffrant de maladies cardiaques, de diabète, d’hypercholestérolémie, d’hypertension artérielle, de surpoids ou les fumeurs présentent un risque accru et sont prédisposés à cette affection. 
  • Rétention d’eau : plus fréquente chez les femmes. Lorsque la rétention d’eau est importante dans les jambes, elle peut également affecter les chevilles.
  • Fatigue musculaire due aux activités quotidiennes.
  • Les varices : lorsqu’elles ne sont pas traitées, elles peuvent provoquer des douleurs. 
douleurs-aux-chevilles-pendant-la-nuit-2

Traitement de la douleur nocturne : 8 recommandations que vous devriez connaître

  1. Thérapie chaud-froid

Cette étude publiée dans le Journal of the Spanish Pain Society indique que pour éviter les douleurs articulaires nocturnes, il est conseillé d’appliquer la cryothérapie (thérapie avec des intervalles de froid et de chaleur) une heure avant d’aller se coucher.

Pour ce faire, il faut

  • 1 sac de glaçons.
  • 1 grand récipient contenant un litre d’eau chaude (non bouillante) avec 3 branches de romarin. 

Appliquez le sac de glaçons sur les zones douloureuses et maintenez la pression pendant 20 secondes. Plonger ensuite l’articulation dans la bassine d’eau chaude et de romarin. 

Il est recommandé de répéter ces étapes au moins 5 fois pour soulager la douleur.

  1. Un régime alimentaire sain et personnalisé (adapté à chaque cas)

Bien que l’origine de l’arthrite ou de l’arthrose puisse être très variée, l’alimentation est dans tous les cas un outil particulièrement utile pour améliorer notre qualité de vie.

Une alimentation adaptée vous aidera à améliorer la santé de vos articulations, à protéger le cartilage, à prévenir l’inflammation et à nourrir l’os.

Recommandations : Avec l’alimentation pour réduire les douleurs nocturnes aux chevilles.

  • Boire chaque jour une infusion de gingembre naturel, de citron et d’un peu de miel cru.
  • Donner la priorité aux aliments frais et aux fruits.
  • Éliminez les plats préparés.
  • Le poisson gras : Selon la Fondation espagnole du cœur, il contribue à maintenir le taux de cholestérol, grâce à sa teneur en acides gras oméga-3.
  • L’huile d’olive extra vierge : Elle a un pouvoir antioxydant élevé et une grande capacité anti-inflammatoire.
  • Tomates, poivrons et carottes : Ils contiennent du lycopène, une substance pleine d’antioxydants selon une étude de l’Université autonome du Yucatan.
  • Les artichauts : L’Institut des sciences de la production alimentaire a mené une étude qui a démontré la capacité et l’effet anti-âge des artichauts.  
  • Ananas : Contient de la broméline, une enzyme qui favorise et améliore la circulation.
  • Citrons et autres agrumes : renforcent le système immunitaire grâce à leur teneur en vitamine C.
  • Les céréales complètes : un must pour une alimentation équilibrée, selon la Mayo Clinic (USA).
  1. Étirements avant le coucher

Effectuez des exercices doux pour les jambes et les chevilles avant de vous coucher. Cela rendra le cartilage et les articulations moins rigides. 

Pour réduire les douleurs aux chevilles pendant la nuit, essayez de mettre un petit poids sur vos chevilles et essayez de le soulever 5 à 8 fois. Vous constaterez un grand soulagement lorsque vous irez vous coucher. 

  1. Prendre un complément en silicium organique

Le silicium organique dérivé des plantes, comme le silicium organique G7 de Siliplant, est hautement assimilable par l’organisme et favorise le bien-être des articulations et des os, tout en renforçant l’organisme en général. 

Le silicium organique se trouve dans les structures les plus profondes de l’organisme, là où nos cellules forment les os et le tissu conjonctif, deux organes essentiels au fonctionnement de nos fonctions vitales. Avec le temps, la quantité de ce minéral diminue et il est fortement recommandé de l’apporter par le biais d’un complément nutritionnel naturel de qualité comme Silicium G7 Original, et en favorisant la consommation d’aliments riches en silicium. 

Vous pouvez également renforcer son effet en appliquant un gel de silicium organique tel que Silicium G5 Gel, enrichi en vitamine E (fort pouvoir antioxydant). C’est le gel le plus concentré en silicium organique actuellement disponible sur le marché (2500mg/litre).

Vous voulez en savoir plus ? Cette étude clinique démontre l’efficacité accrue du silicium organique en tant que complément naturel sur les douleurs articulaires, conjointement à l’application d’un gel de silicium. 

  1. Un antidouleur naturel : le gingembre

L’infusion de gingembre est très utile pour réduire l’inflammation des chevilles et soulager ainsi la sensation de douleur nocturne.

Ingrédients :

  • 3 grammes de gingembre frais (racine).
  • 1 verre d’eau (200 ml).
  • 25 grammes ou 1 cuillère à soupe de miel brut, possède des propriétés curatives et prévient l’inflammation.

Préparation :

  1. Faites bouillir un verre d’eau. 
  2. Lorsqu’il arrive à ébullition, ajoutez le gingembre et le miel. 
  3. Faire bouillir pendant 15 minutes et laisser reposer. 

Comment l’utiliser ?

  • 1 tasse au petit-déjeuner.
  • 1 tasse avant le coucher. 
  1. Porter des chaussures appropriées.
  2. Buvez suffisamment d’eau tout au long de la journée : c’est la clé pour garder vos articulations correctement hydratées.
  3. Maintenir un mode de vie actif : la pratique d’un exercice physique modéré et un mode de vie actif sont essentiels pour maintenir les articulations en bon état et prévenir leur détérioration prématurée.

Que faut-il prendre pour soulager les douleurs aux chevilles ?

D’une manière générale, les analgésiques en vente libre tels que l’ibuprofène ou le paracétamol sont les médicaments les plus couramment utilisés pour traiter les douleurs articulaires généralisées ou communes, telles que les douleurs nocturnes aux chevilles.

Cependant, ces médicaments agissent comme un « patch ». Ils soulagent momentanément la douleur, mais avec tous les effets secondaires et négatifs de n’importe quel médicament chimique.

Dans le domaine de la médecine intégrative et dans une perspective fonctionnelle, le silicium est un oligo-élément essentiel pour de nombreux processus biochimiques au niveau cellulaire. Il a un effet positif sur les déséquilibres homéostatiques ou les pertes d’équilibre dans l’organisme. Sa capacité à détoxifier les métaux lourds, sa contribution au collagène, à l’élastine et au tissu conjonctif sont scientifiquement prouvées. Ainsi que sa capacité à améliorer et à maintenir le bon état des articulations.

douleurs-aux-chevilles-pendant-la-nuit-3

Système musculosquelettique : comment affecte-t-il la douleur à la cheville ?

En cas de traumatisme, par exemple articulaire, un stress post-traumatique se produit. Celui-ci affecte l’appareil locomoteur et peut entraîner :

  1. Des douleurs et des tensions musculaires
  2. Des problèmes posturaux.
  3. Une sensibilité accrue à la douleur
  4. Lésions musculosquelettiques.

L’activation excessive du système nerveux central fait que la douleur à la cheville est ressentie plus intensément. 

Douleur à la cheville qui s’aggrave la nuit – trouvez la meilleure solution pour vous

Les douleurs articulaires nocturnes et les douleurs aux chevilles pendant la nuit ont plusieurs causes sous-jacentes, allant des lésions articulaires à l’arthrite. Elles peuvent être très fatigantes et débilitantes, mais vous n’êtes pas obligé de vivre avec la douleur ! Comme nous l’avons vu, il existe des traitements et des conseils que vous pouvez appliquer pour la soulager et prévenir l’insomnie.
Les traitements par le chaud et le froid et les étirements de routine avant le coucher sont très utiles pour les douleurs articulaires. Les changements de mode de vie, tels que l’exercice physique ou l’amélioration de l’alimentation, contribuent également à soulager la douleur. Par ailleurs, nous pouvons avoir recours à des compléments naturels dont l’efficacité a été largement prouvée, comme le silicium organique, qui contribue à améliorer et à maintenir le bon état des articulations, ainsi que le gel de silicium à usage topique, qui augmente l’efficacité de ce traitement en réduisant davantage la sensation de douleur pendant la nuit.

New Call-to-action

Laissez un commentaire

Il n'y a pas de commentaires

​ ​