5€ de descuento en tu primera compra !Apúntate ahora!

Je ne ferai plus de compétition jusqu'à ce que je n'aurai pas repris les entrainements et ne me sentirai pas en forme

Je ne ferai plus de compétition jusqu’à ce que je n’aurai pas repris les entrainements et ne me sentirai pas en forme

13 minutos 1073 views

Blessée depuis l’année dernière, nous nous sommes entretenues avec Mireia Sosa, triple championne de Catalogne de Marathon, pour connaitre ses intentions et son état d’esprit pour la nouvelle année et ses astuces pour atteindre le sommet en athlétisme.

mireia-sosa-orgono

 

Vous avez été championne de Marathon de Catalogne en 2014, 2015 et 2016. Quelles ont été vos clés pour arriver au sommet ?

Constance, effort et sacrifices ont été fondamentaux pour moi.  C’est plus difficile d’atteindre ses objectifs sans préparation. Tout ce que j’ai accompli a été par moi-même, en combinant les entrainements, mon travail dans un collège et comme entraineur personnel avec ma famille et ma fille. Ces 3 dernières années ont été très difficiles, mais je ne les changerai pour rien au monde. J’ai été et je reste très heureuse de ce style de vie

 

Quelle routine alimentaire avez-vous suivi durant ces dernières années? Avez-vous établi un programme nutritionnel spécial?

Depuis que je suis revenue de mon congé maternité, j’ai commencé à m’entrainer seule en mettant en pratique mes connaissances et mon expérience comme entraineur. Je me suis entrainée en prenant en compte mes sensations et les changements qui avaient eu lieu après la grossesse. Mais le problème quand on s’entraine seul est qu’on ne se fixe pas de limites et on est plus exigent envers soi-même lors des entrainements et des compétitions parce qu’on est jamais satisfait. Quand vous arrivez à ce stade, les risques sont des blessures. Après une bonne année avec des résultats exceptionnels et après l’accouchement je me suis blessée le tendon d’Achille.

Par conséquent, fin 2014 après avoir récupérée de mes tendinites, j’ai obéi aux consignes d’Ivan Espilez dans la planification de mes entrainements et compétitions pour être plus productive. Avec lui, j’ai eu d’excellents résultats : j’ai réussi à améliorer mon record personnel en marathon et je suis devenue Championne de Marathon de Catalogne pour la troisième année consécutive.

A propos de ma routine alimentaire, je dois avouer que j’ai toujours fait très attention. C’est la base pour être à cent pour cent. Au milieu de l’année 2015, j’ai commencé à avoir des problèmes lors des compétitions telles que des flatulences et des douleurs d’estomac aigues.  Je suis allée chez le médecin qui m’a diagnostiqué une hypertrophie de l’estomac, et j’ai par la suite commencé un régime sans gluten et lactose. Aujourd’hui, je continue avec mon régime alimentaire équilibré mais sans manger de gluten ni de lactose.

 

Comme tout athlète de haut niveau, vous avez eu des blessures comme une tendinite qui vous a presque empêché de participer au Marathon de Barcelone en 2015. Qu’avez-vous fait pour pouvoir concourir? Quelles ont été vos sensations pendant la course ?

La semaine précédant le Marathon de Barcelone, j’ai commencé à prendre 3 doses journalières de 30 ml d’Orgono Sports Recovery Supplement avant les repas.  De plus, le soir j’appliquais l’Orgono Gel contenant de la silice organique sur la zone du tendon enveloppé avec du film transparent. Le plus incroyable est que je n’ai eu aucune gêne durant les 42 km de course. Depuis, je n’ai jamais cessé de prendre de l’Orgono Sports Recovery Supplement et de m’appliquer de l’Orgono Gel sur le tendon.

 

mireia-sosa-orgono

En 2016, vous  vous êtes blessés au tendon. Que s’est-il passé ?

Après le marathon de Tarragona, je ne me reposais pas et continuais à m’entrainer  pour mon objectif suivant : participer aux Championnats d’Espagne de Marathon. J’avais tellement envie de participer que je ne me reposais plus et ce fut une grosse erreur de ma part. 

A 2 semaines du Marathon, j’ai commencé à ressentir des douleurs au pied mais je n’ai pas arrêté l’entrainement. La semaine précédant la course, on m’a diagnostiqué une inflammation à l’articulation de chopart. Si j’avais continué à m’entrainer et couru le marathon, j’aurai eu une rupture du tendon. J’ai du rester 4 semaines sans m’entrainer.

Après ma récupération, j’ai commencé à me préparer pour les Bombers Cursa de Lleida. Lors de l’une de mes séances d’entrainement en série courte, je ressentis une légère douleur au tendon mais je n’y accordai pas de l’importance. Mais la douleur était toujours présente et j’ai donc décidé de passer une IRM qui m’a diagnostiqué une tendinite et une micro fracture du tendon. Cette blessure était bien plus grave que celle de 2014.

 

Quel programme avez-vous mis en place pour vous remettre de votre blessure ?

Actuellement je suis toujours en convalescence. Cette période de récupération est longue et fastidieuse. En juillet, je me suis rendue chez le Dr Capapé à Madrid qui m’a dit que la solution était l’opération mais que je pouvais l’éviter en restant 6 à 8 semaines sans courir. J’étais uniquement autorisé à travaillé mes mollets en faisant du vélo et de la musculation avec des poids. 

J’ai commencé le programme en combinant des produits Orgono lesquels je n’ai pas cessé de prendre jusqu’à maintenant.  À partir de septembre, j’ai commencé à combiner la marche et la course et petit à petit j’ai augmenté le temps de course et réduit le temps de marche.

Je me sentais mieux jusqu’au 6 décembre ou j’ai fait mon 1er entrainement d’exécution en continu. Maintenant, je suis dans cette phase ou j’essaye de ne pas faire plus de 2 jours d’entrainements consécutifs et je combine mes entrainements avec le vélo.

Qu’est-ce que cette pause a signifié pour vous ?

En ce qui concerne les compétitions, ça été très difficile pour moi parce que j’adore la compétition. Mais pour le moment, je dois attendre. Je n’ai jamais arrété les entrainements. J’ai poursuivi en combinant les exercies avec et sans impact afin de reposer mes articulations. 

Pour maintenir le cardio, je fais beaucoup de vélo elliptique et la bicyclette.  J’améliore également le travail musculaire de la zone blessée, les abdos et l’abdomen supérieur. Bien que ce soit difficile, je ne ferai pas de compétition jusqu’à ce que je ne sois pas bien entrainé et que je n’ai pas récupéré.

mireia-sosa-orgonoComment comptez-vous affronter cette nouvelle année ? Quels sont vos objectifs de haut niveau sur le plan sportif ?

Le premier objectif est de récupérer, retrouver la forme et ensuite de profiter des entrainements.  Et en fonction de ma récupération, je planifierai les compétitions.  Je vois au jour le jour, semaine par semaine. Le processus de récupération est encore très long, mais je suis heureuse de pouvoir continuer les entrainements malgré ma blessure. Et pour moi, c’est le plus important.

​ ​