5€ de descuento en tu primera compra !Apúntate ahora!

rehabilitation-sportive

Réhabilitation sportive: facteurs à prendre en compte

14 minutos 143 views
New Call-to-action

Pour de nombreuses personnes qui font du sport, les blessures peuvent être plus fréquentes que souhaitées. En effet, il est important de prendre soin de soi afin de rester en forme et de n’oublier aucun aspect, en commençant par son alimentation et en terminant par un repos adéquat. Si vous êtes un athlète et que vous avez souffert ou souffrez d’une blessure, cet article vous intéressera. Nous vous expliquons comment aborder la rééducation dans le sport de manière naturelle.

Qu’est-ce que la réhabilitation sportive?

La réhabilitation sportive est une discipline dans laquelle de multiples aspects interviennent. Pour un athlète professionnel, par exemple, une blessure implique l’intervention de physiothérapeutes, d’entraîneurs, de chiropraticiens et de masseurs. Pour une personne qui s’entraîne pour préserver son bien-être physique, les blessures peuvent aussi être un vrai problème. Parfois, nous ne parvenons pas à trouver la solution pour nous remettre d’une blessure, c’est pourquoi la connaissance des différents types de techniques de réhabilitation sportive nous sera d’une grande aide. En outre, il ne faut pas oublier l’alimentation, le repos et les habitudes de vie saines.

Techniques de réhabilitation sportive

Lorsqu’il s’agit de soigner une blessure, la réhabilitation sportive utilise différentes techniques. En voici quelques-unes: 

  • La physiothérapie sportive: c’est probablement la première des techniques de réhabilitation sportive. Elle est utilisée à la fois pour prévenir et traiter les blessures. Le physiothérapeute travaille pour identifier et détecter les blessures, ainsi que pour étudier la biomécanique de chaque patient dans le but de développer des tableaux d’étirement et des exercices de renforcement que l’athlète intégrera dans ses routines d’étirements et des exercices de renforcement que l’athlète intégrera à sa routine.
  • L’électrothérapie: cette technique consiste à produire une stimulation électrique tant au niveau des terminaisons nerveuses que des fibres musculaires. Il existe différents types de réhabilitation sportive basés sur l’électrothérapie. La stimulation transcutanée des nerfs périphériques, les ondes de choc ou l’électro acupuncture en sont des exemples.
  • Drainage lymphatique: consiste en des massages qui suivent le parcours du réseau de vaisseaux lymphatiques qui constituent le système lymphatique et dans lequel circule la lymphe. Ce massage, qui active la circulation lymphatique, vise à stimuler l’activité circulatoire et dépurative, ce qui améliore le fonctionnement du système immunitaire.
  • La cryothérapie: elle consiste à exposer différentes parties du corps à des températures très basses pour induire une vasoconstriction suivie d’une vasodilatation réactive. Ce processus favorise l’apport sanguin. Comme pour l’ozonothérapie, elle active les défenses antioxydantes.
  • Magnétothérapie: il s’agit d’une technique de physiothérapie qui utilise des champs magnétiques pour rétablir l’équilibre biochimique cellulaire. La thérapie est appliquée avec deux aimants, qui sont placés sur les zones du corps à traiter, pour créer un champ magnétique de basse fréquence. Ce champ magnétique génère des changements biochimiques dans les cellules qui sont responsables de la régénération des tissus.

Complémentation sportive: pour le renforcement musculaire et l’endurance, agissant comme anti-inflammatoire et ergogène – c’est-à-dire comme moyen d’améliorer les performances. De nombreux compléments, tels que ceux formulés avec du silicium organique, sont réputés pour leur capacité à accélérer les processus de récupération sportive en contribuant à la régénération des tissus.

Facteurs intervenant dans la réhabilitation sportive

Bien qu’une blessure sportive soit une condition physique, nous ne pouvons pas oublier le rôle fondamental des facteurs psychologiques qui pourraient retarder le processus de récupération. Il est fondamental de traiter l’aspect psychologique au cours d’un processus de réhabilitation sportive, surtout dans les sports où la pression est importante.

Même si nous avons hâte de reprendre l’entraînement, la santé mentale et émotionnelle a besoin aussi de temps. Il s’agit d’un processus évolutif qui influence la guérison des athlètes après une blessure. C’est pourquoi il faut parfois mettre en pratique des techniques et des compétences spécifiques. Par exemple:

  • La visualisation: elle consiste à utiliser l’imagination pour répéter ou reproduire mentalement des situations.
  • Dialogue interne positif: il est utilisé pour contrecarrer le manque de confiance de l’athlète dans le processus de réhabilitation sportive. L’idée est de transformer les pensées négatives en pensées positives.
  • Relaxation: si nous restons décontractés, la réhabilitation se terminera plus rapidement. Cette technique fonctionne très bien en combinaison avec d’autres techniques de soulagement de la douleur et du stress. 

De plus, il est très important de garder à l’esprit que le soutien social et la proximité des proches constituent également un facteur clé dans la guérison d’une blessure sportive. 

Un facteur clé: l’alimentation

Un autre facteur fondamental est la nutrition. L’alimentation est essentielle pour se sentir bien et, dans un processus de réhabilitation sportive, elle peut accélérer la récupération. Pour améliorer le processus de régénération des fibres musculaires, des tendons, des ligaments, des nerfs ou des os, nous ne pouvons oublier d’introduire les nutriments suivants dans l’alimentation: 

  • Protéines: un apport suffisant en protéines de haute valeur biologique nous aide à maintenir la masse musculaire. On trouve des protéines dans la viande et les produits laitiers, par exemple. Pour les régimes végétariens ou végétaliens, les sources de protéines proviennent du soja, des graines, des légumineuses comme les lentilles, le seitan, etc.
  • Créatine: pendant la phase de repos, elle contribue à réduire la dégradation biochimique et structurelle des muscles. La créatine est abondante dans la viande et le poisson.
  • Oméga 3: a un effet anti-inflammatoire; on le trouve dans le saumon et d’autres poissons gras.
  • Vitamine D: aide à fixer le calcium dans les os et participe à la synthèse des protéines musculaires. On la trouve dans les poissons gras, les jaunes d’œufs et les fromages.
  • Vitamine C: contribue à la synthèse du collagène et accélère donc la régénération des tissus endommagés. Elle est présente dans les agrumes, le poivron rouge, les tomates et les fraises.
  • Vitamines du groupe B: elles favorisent l’assimilation des protéines en raison de leur fonction catalytique, c’est-à-dire qu’elles accélèrent les réactions biochimiques. Ils sont présents dans les viandes, les céréales complètes, les œufs, les produits laitiers…
  • Magnésium: c’est un micronutriment essentiel pour l’organisme. C’est un vasodilatateur naturel, qui améliore l’oxygénation et l’entrée des nutriments dans le muscle. On le trouve dans certains fruits à coque, comme les amandes et les noix de cajou, ainsi que dans les bananes, les avocats et le lait, entre autres.

Suppléments pour la réhabilitation sportive

De plus, pour être sûr de ne pas manquer de vitamines et de minéraux, nous pouvons opter pour des compléments. Dans le monde de la supplémentation sportive, nous pouvons trouver différents types de compléments: protéines, créatine, multivitamines, brûleurs de graisse comme la caféine, etc. Il s’agit de choisir le bon complément en fonction des résultats que vous souhaitez obtenir et aussi en fonction de l’étape ou de la phase dans laquelle vous vous trouvez. Par exemple, il existe des suppléments de pré-entraînement, de post-entraînement et de récupération.

Dans la réhabilitation sportive, les compléments jouent un rôle important. Grâce à la fonction catalytique de minéraux tels que le silicium, les réactions biochimiques dans le corps sont accélérées et le processus de récupération des tissus est accéléré. 

Les suppléments qui fournissent du collagène ou aident à en générer sont particulièrement intéressants. Le collagène est essentiel à la récupération des tissus endommagés.

Voici quelques exemples:

  • Orgono Sport Recovery, spécialement indiqué pour la récupération sportive. Il est formulé avec du silicium organique et peut être pris trois fois par jour (30 ml par dose), accompagné des repas, pour un traitement intensif.
  • Orgono Articomplex, en capsules. Il s’agit d’un complexe multiminéral qui compense la perte de minéraux essentiels. Il comprend, en plus du silicium organique, du magnésium et de la vitamine C, dont nous connaissons déjà ses bienfaits.

Comme vous pouvez le constater, il y a plusieurs facteurs à prendre en compte lors de la réhabilitation sportive. C’est pourquoi, en plus des techniques de physiothérapie, il n’est pas mauvais d’incorporer des compléments au régime alimentaire pour accélérer le processus tout en restant naturel.

New Call-to-action

Laissez un commentaire

Il n'y a pas de commentaires

​ ​