5€ de descuento en tu primera compra !Apúntate ahora!

Microbiote-intestinal-et-cerveau-ce-quil-faut-savoir

Microbiote intestinal et cerveau : ce qu’il faut savoir 

18 minutos 854 views

Le microbiote intestinal, également appelé flore intestinale, est un écosystème microbien complexe présent dans notre tractus gastro-intestinal qui joue un rôle crucial sur notre santé et notre bien-être.

Longtemps considéré comme un simple ensemble de micro-organismes, il est aujourd’hui reconnu comme un composant vital de notre organisme qui interagit intimement avec notre système immunitaire, notre métabolisme et d’autres systèmes corporels.

Il est essentiel de comprendre l’importance du microbiote intestinal pour exploiter pleinement les bienfaits qu’il peut apporter à notre santé.

New Call-to-action

 Qu’est-ce que le microbiote intestinal ?

Le microbiote intestinal désigne l’ensemble des micro-organismes, principalement des bactéries, mais aussi des virus et des champignons, qui peuplent notre intestin. Ces micro-organismes coexistent en symbiose avec notre organisme et s’enrichissent mutuellement.

Le microbiote intestinal se développe dès la naissance et s’établit principalement au cours des premières années de vie. En vieillissant, la composition du microbiote peut être affectée par des facteurs tels que :

  • l’alimentation
  • l’environnement
  • le mode de vie
  • la prise de médicaments
  • le stress

Les bactéries sont les composants les plus abondants et les plus divers du microbiote intestinal. On estime que des milliards de bactéries appartenant à des milliers d’espèces différentes résident dans notre intestin. Ces bactéries remplissent diverses fonctions, telles que la fermentation de certains aliments non digestibles, la production de vitamines, le renforcement du système immunitaire et la protection contre les micro-organismes pathogènes.

Outre les bactéries, les virus et les champignons sont également présents dans le microbiote intestinal, mais en plus petit nombre. Les virus présents dans l’intestin sont principalement des bactériophages, qui infectent et contrôlent les populations bactériennes. Les champignons regroupent des espèces telles que Candida et Saccharomyces, qui jouent un rôle important dans la fermentation et la santé de l’intestin.

Interaction entre le microbiote intestinal et le cerveau

microbiote-intestinal-et-le-cerveau-Interaction

Le lien entre le microbiote intestinal et le cerveau est établi par ce que l’on appelle l’axe intestin-cerveau. Ce système de communication bidirectionnelle implique une interaction constante entre les deux systèmes, par le biais de signaux biochimiques, neuronaux et immunologiques.

L’axe intestin-cerveau repose sur la communication entre le système nerveux central (SNC), qui comprend le cerveau et la moelle épinière, et le système nerveux entérique (SNE), qui est le réseau de nerfs contrôlant les fonctions intestinales. Ces deux systèmes sont reliés par le nerf vague, une voie de communication majeure entre l’intestin et le cerveau.

Importance du lien entre le microbiote intestinal et le microbiote cérébral

Modulation de la réponse immunitaire et de l’inflammation systémique

Le microbiote intestinal joue un rôle clé dans cette interaction. Les micro-organismes qui le composent produisent un large éventail de métabolites et de composés bioactifs qui peuvent influencer les fonctions cérébrales et le comportement. De plus, le microbiote intestinal a la capacité de moduler la réponse immunitaire et l’inflammation systémique, ce qui peut avoir des effets directs sur le cerveau.

Production de neurotransmetteurs

La communication entre le microbiote et le cerveau s’effectue par le biais de multiples mécanismes. L’un d’entre eux est la production de neurotransmetteurs et de molécules neuroactives par les bactéries intestinales. Ces substances peuvent agir directement sur les cellules nerveuses du système nerveux entérique et être transmises au cerveau par des voies neuronales ou sanguines.

L’influence sur la fonction de la barrière hémato-encéphalique

Parallèlement, le microbiote intestinal peut influencer le fonctionnement de la barrière hémato-encéphalique, une structure qui protège le cerveau des substances nocives. Un dysfonctionnement de cette barrière peut permettre à des métabolites ou à des toxines provenant de bactéries intestinales de pénétrer dans le cerveau, ce qui peut avoir des conséquences sur les fonctions cérébrales et l’humeur.

Des études scientifiques ont montré que des déséquilibres du microbiote intestinal, tels que la dysbiose, ont été associés à des troubles neuropsychiatriques tels que la dépression, l’anxiété, l’autisme et la maladie de Parkinson. Ces résultats soutiennent l’hypothèse selon laquelle un microbiote intestinal sain et équilibré est crucial pour le bien-être mental et le fonctionnement cognitif.

le-microbiote-intestinal-et-le-microbiote-cerebral

Les facteurs affectant le microbiote intestinal et le cerveau

Les aspects à prendre en compte pour optimiser la composition du microbiote et son impact sur la santé du cerveau sont les suivants :

  1. L’alimentation. L’alimentation joue un rôle crucial dans la composition du microbiote intestinal. Une alimentation riche en fibres, en fruits, en légumes et en aliments fermentés favorise la diversité bactérienne et la santé intestinale. En revanche, une alimentation riche en graisses saturées, en sucres raffinés et en aliments transformés peut altérer négativement le microbiote et contribuer à l’inflammation systémique, ce qui peut affecter la santé du cerveau et augmenter le risque de troubles neuropsychiatriques.
  2. Le stress. Le stress chronique peut avoir un impact significatif sur le microbiote intestinal. Le stress libère des hormones qui peuvent modifier la composition bactérienne et augmenter la perméabilité intestinale. Cela peut permettre aux toxines et aux composés inflammatoires de pénétrer dans la circulation sanguine et d’affecter la santé du cerveau, contribuant ainsi à des troubles tels que l’anxiété et la dépression.
  3. Les antibiotiques. Si les antibiotiques sont importants pour traiter les infections, ils peuvent également avoir des effets négatifs sur le microbiote intestinal. Ces médicaments peuvent perturber la diversité et l’équilibre des bactéries intestinales, ce qui peut avoir un impact sur la santé cérébrale. On a constaté que la perturbation du microbiote due à une utilisation excessive ou inappropriée des antibiotiques était associée à un risque accru de troubles neuropsychiatriques.
  4. Le mode de vie. Des facteurs tels que le manque de sommeil, le manque d’activité physique et la consommation excessive d’alcool ou de tabac peuvent avoir un impact négatif sur la composition du microbiote et donc sur la santé du cerveau. Un mode de vie équilibré, comprenant de bonnes habitudes de sommeil, une activité physique régulière et une consommation modérée d’alcool et de tabac, peut favoriser un microbiote intestinal sain et, par conséquent, une meilleure santé cérébrale.

Recommandations pour maintenir un microbiote intestinal sain

  • Alimentation équilibrée. Donner la priorité à une alimentation riche en aliments complets, tels que les fruits, les légumes, les légumineuses, les céréales complètes et les aliments fermentés, peut favoriser la santé du microbiote intestinal. Ces aliments fournissent des fibres prébiotiques qui nourrissent les bactéries bénéfiques et favorisent leur croissance.
  • Réduction du stress. L’intégration de techniques de gestion du stress, telles que la méditation, la respiration profonde, l’exercice physique régulier et les moments de détente, peut contribuer à maintenir un microbiote intestinal équilibré et à protéger la santé du cerveau.
  • Utilisation appropriée des antibiotiques. Il est important d’utiliser les antibiotiques de manière responsable et sous la supervision d’un professionnel de la santé. Si les antibiotiques sont nécessaires, il faut envisager de les compléter par des probiotiques pour aider à restaurer le microbiote après leur utilisation.
  • Une bonne hygiène de vie. Le maintien d’un mode de vie équilibré, impliquant un repos suffisant, une activité physique régulière et l’absence de consommation excessive d’alcool et de tabac, peut contribuer à optimiser le microbiote et, par là même, notre santé physique et mentale.

Comment assurer l’équilibre interne ?

Le lien entre le microbiote intestinal et le cerveau devient de plus en plus évident et est reconnu comme un facteur crucial de la santé cérébrale. Le maintien d’un microbiote intestinal équilibré est fondamental pour favoriser un état de santé mentale et cognitive optimal.

Pour favoriser un microbiote intestinal sain, il est important d’adopter quelques recommandations simples mais efficaces. La première consiste à privilégier une alimentation équilibrée et riche en fibres. La consommation d’aliments frais, tels que les fruits, les légumes, les légumineuses et les céréales complètes, fournit les nutriments nécessaires et les fibres prébiotiques qui nourrissent les bactéries bénéfiques dans l’intestin.

De plus, la consommation d’aliments probiotiques, tels que le yaourt, le kéfir et le chou, peut contribuer à maintenir un bon équilibre des micro-organismes dans le microbiote de l’intestin. Ces aliments contiennent des bactéries bénéfiques qui peuvent coloniser l’intestin et favoriser une diversité microbienne saine.

La consommation d’aliments prébiotiques, tels que les oignons, l’ail, les asperges et les artichauts, fournit également le substrat nécessaire à la croissance et à l’activité des bactéries bénéfiques dans l’intestin.

En plus de l’alimentation, la réduction du stress et le recours à des techniques de gestion du stress, telles que la méditation, l’exercice physique régulier et des moments de détente, peuvent également contribuer à maintenir un microbiote intestinal équilibré et à protéger la santé cérébrale.

N’oubliez pas que l’alimentation peut être notre alliée dans la préservation de la santé du cerveau, et que les compléments alimentaires sont un outil utile pour assurer un bon équilibre. Donner la priorité à la santé de notre microbiote intestinal n’est pas seulement bénéfique pour notre système digestif, mais contribue également à un cerveau plus sain et à une meilleure qualité de vie en général. Qu’attendez-vous pour compléter une alimentation équilibrée par Silicium G7 Original ? En plus de prendre soin de vous de l’intérieur, il améliore votre capacité de récupération après une activité sportive et renforce la santé de vos cheveux, de votre peau et de vos ongles.

 

New Call-to-action

Laissez un commentaire

Il n'y a pas de commentaires

​ ​