5€ de descuento en tu primera compra !Apúntate ahora!

surentraînement

Symptômes du surentraînement : comment les éviter

10 minutos 836 views

En matière d’exercice physique, nombreux sont ceux qui pensent qu’il vaut mieux en faire plus. Ce n’est pourtant pas la meilleure chose à faire. Si vous vous entraînez au-delà de vos capacités, vous risquez d’obtenir le contraire de ce que vous souhaitiez : vous vous sentirez moins bien. Le surentraînement ou la fatigue chronique affectent le corps et l’esprit et vous empêchent de progresser.

Dans cet article, nous vous expliquons ce qu’est le surentraînement, quels en sont les symptômes, les conséquences et comment aider votre corps à récupérer naturellement après une séance d’entraînement exigeante.

New Call-to-action

Qu’est ce que le surentraînement?

Comme son nom l’indique, le surentraînement survient lorsqu’une personne pratique une activité physique trop intense. Qu’elle s’entraîne au-delà de ses capacités.

Il y a le surentraînement positif, qui est le processus naturel d’adaptation du corps et amélioration de ses performances. Donc, vous pouvez avoir l’impression de progresser lorsque vous vous entraînez. Cependant, vous devez vous connaître suffisamment pour savoir quelle est la limite à ne pas dépasser.

Symptomes-du-surentraînement

Bien que nous en connaissions les causes et les symptômes, le diagnostic du surentraînement ou de la fatigue chronique est souvent difficile à identifier clairement. Cela arrive, car chaque personne est différente et les symptômes peuvent varier selon chaque individu.

Symptômes du surentraînement

Qund nous nous surentraînons, nous pouvons ressentir une fatigue chronique. Le surentraînement peut occasionner des symptômes physiques, tout autant que des symptômes psychologiques:

  • De l’épuisement: Les personnes qui souffrent de surentraînement se sentent épuisées, pas nécessairement après l’entraînement, mais tout le temps. 
  • Des difficultés pour dormir et se reposer: Le repos est indispensable pour l’entraînement, il ne faut donc pas en manquer. Cependant, lorsque nous en faisons trop d’entraînement, nous pouvons altérer notre sommeil, ce qui modifie la sensation de fatigue.
  • Une stagnation des progrès sportifs: Une diminution des performances physiques peut être constatée, le surentraînement s’accompagnant alors généralement de douleurs, d’inconfort physique et de lourdeurs musculaires.
  • Des lesions et problèmes musculaires
  • Un changement d’humeur, avec des tendances à l’apathie et à l’irritabilité.
  • Des difficultés à se concentrer et maintenir son attention.

La cause principale du surentraînement est un travail physique excessif, bien qu’il puisse parfois être causé par un déséquilibre dans la nutrition, l’hydratation et un repos non adéquat.

Saviez-vous que les experts suggèrent qu’une surutilisation du travail intellectuel peut également entraîner une fatigue chronique ?

Les conséquences d’un entraînement dépassant vos capacités

Le surentraînement est fortement déconseillé, car les conséquences peuvent être très néfastes pour la santé :

  • Un stress musculaire excessif peut entraîner la rupture des tissus.
  • Le manque de repos peut entraîner des changements hormonaux.
  • Vous pouvez présenter des modifications du rythme cardiaque.

Comment eviter le surentraînement?

Qu’est-ce-que-le-surentraînement

Il est essentiel de savoir écouter son corps pour éviter le surentraînement. Il est également important de bien se connaître pour pouvoir interpréter les symptômes, car si le sport est sain, il peut être nocif si l’on ne mesure pas son niveau d’exigence. Il est donc important de savoir détecter les signes avant-coureurs.

De plus, il est nécessaire de bien planifier ses séances d’entraînement et de se faire conseiller par des professionnels. Cela permet de planifier correctement les phases de surcharge et les phases de repos. La clé du succès est de récupérer pour que le corps s’adapte à nouveau à la surcharge.

Par conséquent, pour éviter le surentraînement :

  • Écoutez votre corps.
  • Reposez-vous.
  • Pratiquez la récupération ou le repos actif avec des exercices légers.
  • Planifiez des séances d’entraînement en fonction de vos capacités.
  • Il est important de revenir au calme : récupérer, se réhydrater, manger, se reposer, se masser, par exemple avec Orgono gel.
  • Compléter le régime alimentaire avec des nutriments favorisant la récupération, tels que le silicium, le magnésium, le zinc ou la vitamine C. Orgono Articomplex.

La planification est essentielle. Non seulement pour l’entraînement, mais aussi pour l’alimentation et le repos. Anticipez le surentraînement et préparez-vous à donner le meilleur de vous-même sans en faire trop.

New Call-to-action

Laissez un commentaire

Il n'y a pas de commentaires

​ ​